Les chiffonniers manifestent devant la mairie de Paris pour réclamer des marchés à eux

Mardi 11 juin 2013 à 05h30 mis à jour le Mardi 11 juin 2013 à 10h30

logo_France_Bleu_2018_Edilivre

Les biffins se rebiffent. Ces vendeurs de rue s’installent surtout en fin de semaine sur les trottoirs avec leur marchandise, vêtements ou objets récupérés, porte de Montmartre, de Montreuil ou à Barbès. La plupart du temps, il n’y a aucun espace pour eux contrairement à la porte de Montmartre ou un carré leur est réservé. Les associations demandent donc que des lieux leur soient attribués.

Le reportage de Faustine Calmel de France Bleu 107.1  (01'20'')

Avec la crise, les marchés de la misère sont devenus trop petits pour accueillir tout le monde. La multiplication de ces petits vendeurs
qui posent leur marchandise n’importe où provoque des problèmes sanitaires et de sécurité.

Les biffins, qui sont harcelés par la police qui les chasse et disperse leur marchandise, demandent des marchés pour eux, des carrés qui seraient réglementés comme celui de la porte de Montmartre créé en 2008.

Pour se faire entendre, ils ont manifesté lundi après midi devant l’hôtel de ville où se tenait le conseil de Paris Ils ont déballé leur marchandise sur le parvis.

L’association AMELIOR, qui soutient les biffins, propose que dans le 20ème par exemple ces petits vendeurs puissent s’installer dans la rue Lucien Lambeau proche du marché aux puces de Montreuil.