Ce samedi 12 juillet, de 7h à 20h sous la halle du marché Croix de Chavaux à Montreuil, les récupérateurs-vendeurs biffins adhérents seront environ 200 à proposer à la vente leurs produits de récup, d'occasion, de seconde main, auprès des très nombreux acheteurs heureux de trouver la régulièrement un marché solidaire, qui lutte concrètement contre l'exclusion par une consommation solidaire et écologiste…

C'est là la onzième édition de ce marché montreuillois, qui constitue le plus grand marché organisé de biffins de France. En effet, dans de nombreux lieux à Paris et en général dans toute la France (Marseille, Lyon, Toulouse, Rennes…), l'activité des biffins est prohibée, considérée a tort par les pouvoirs publics comme de la vente a la sauvette. L'étude sur les biffins commanditée par le Conseil Régional d'Île de France, et dont la publication fut une conquête difficile, préconise d'attribuer un statut aux vendeurs de récup' biffins et de créer des places et des marchés réguliers sur l'espace public, en quantité proportionnelle à celle de leur présence en Île de France (l'étude les estime à environ 3000). Cependant, ce travail d'action social n'est nullement mené, au "profit" d'une politique de répression policière et de confiscation des biens des biffins, qui témoigne plutôt d'une absence de volonté politique d'intégration des biffins dans le circuit court du réemploi et du recyclage en ville, valeurs dont on proclame pourtant la défense. Cette politique, qui incrimine pour mieux discriminer, encourage le phénomène des ventes à la sauvette qu'elle dénonce, mettant en danger la vie des biffins. Depuis 10 ans, elle se contente de coûter cher aux contribuables, d'appauvrir et de déconsidérer biffins et acheteurs.

L'association Amelior s'oppose à ces pratiques antidémocratiques, et par ses actions veut montrer qu'une autre gestion de cette activité est possible. La récup' n'est un "problème" que lorsqu'elle est réprimée et désorganisée; en soi, c'est une valeur et une force économique et écologique qu'il faut soutenir.
Membre de l'alliance globale des récupérateurs de déchets et du mouvement ZERO WASTE, AMELIOR organise des marchés des biffins sous la halle du marché Croix de Chavaux depuis plus d'un an. Les riverains et les commerçants les plus proches ne se plaignent d'aucune nuisance, au contraire : le marché attire un public nombreux et divers, dans une ambiance conviviale et solidaire. Animation garantie ce samedi, grâce à la présence de Disco Soup, asso qui prépare et donne en musique de la nourriture entièrement issue de la récupération ! La halle où exposent les quelques 200 biffins et où chinent des milliers de personnes entre 7h et 20h est rendue dans un état impeccable, vingt minutes après la fin du marché, grâce à l'autogestion des biffins et à l'organisation d'une zone de gratuité en fin de journée, les biffins donnant aux glaneurs ce dont ils ne veulent plus.
Depuis des années, et toujours avec un grand plaisir partagé, l'asso et les biffins adhérents ont également été invités par des associations, des centres sociaux, des organisateurs de brocantes à venir déballer avec eux, à aider à l'organisation de brocantes, vide-greniers, fêtes de quartier, apportant ainsi leur expérience et leurs compétences dans les secteurs qui sont les leurs, et trouvant leur place dans la ville.
Et il est certain qu'organiser des marchés pour les biffins peut se faire en de nombreux endroits et en toute occasion, notamment là où la nécessité s'en fait le plus sentir : dans les arrondissements parisiens concernés par les marchés des biffins non organisés (20ème, 19ème, 10ème, 11ème, mais aussi 13ème et le 17ème).

Nous tenons à remercier les élus de Montreuil et les travailleurs des services qui nous aident - les agents du service de propreté qui nous donnent un coup de main pour le nettoyage, l'office de tourisme qui annonce les marchés… Nous saluons également les élus d'autres villes et arrondissements qui depuis des années demandent (et parfois obtiennent) l'égalité des droits pour les biffins et la fin de la politique de répression policière et de spoliation des biens; les associations solidaires des biffins qui les accueillent dans les vides greniers; les citoyens engagés qui ne supportent pas la banalisation de l'exclusion et de la violence envers les plus vulnérables; les amis, proches, voisins, et très nombreux chineurs et brocanteurs qui donnent et achètent aux biffins; les collectifs en lutte parmi lesquels se trouvent des biffins sans place, leur soutiens et adhérents.

Venez nombreux acheter malin, acheter biffin samedi 12 juillet de 7h à 20h sous la halle Croix de Chavaux

Biffe, Disco Soup, zone de gratuité en fin de marché
Récup', débrouille, solidarité !