Prochain Marché des biffins Samedi 7 mars 2015 sous la halle du marché croix de chavaux à Montreuil de 8h à 19H

A l'occasion de notre 20eme marché sous la halle, nous célébrerons la journée des droits de la femme avec nos adhérentes biffines, acheteuses ou simples visiteuses, sur ce marché dont elles sont elles-mêmes les actrices, incluses et inclusives socialement !
Biffins 2

Nous rappelons qu'un biffin sur 2 est une biffine : retraitées, mères et grand-mères de famille, parfois seules, veuves, invalides, demandeuses d'emploi, réfugiées, travailleuses pauvres, sans aucune ressource ou insuffisantes pour vivre, éloignées de l'accès aux droits fondamentaux et sociaux, vivant sous les seuils de pauvreté, ces femmes qui valorisent nos déchets en les remettant dans le circuit de l'occasion montrent que cette économie locale répond à des besoins urgents dans une société en proie à de gravissimes inégalités économiques. Que ce soit par leur présence marchande, par l'aide à l'organisation associative, par les échanges, par leur accueil, elles accomplissent courageusement une activité exclue, mais par laquelle elles peuvent lutter contre d'autres types d'exclusion. Elles méritent le soutien et la reconnaissance de tous dans la lutte contre la pauvreté et le gaspillage.

Biffins 2 ter


Leur donner accès au marché est une forme de soutien. L'existence d'un marché des biffins organisé par une association de biffins et de bénévoles, fort de l'expérience de 20 marchés regroupant plus de 200 biffins, répond par l'action sociale aux problèmes concrets de pauvreté et de déclassement qui touchent durablement les classes moyennes et populaires, et qui mettent en danger les plus démunis d'entre nous.
Les biffins et biffines présents y sont tous adhérents de l'association pour un coût de 2 euros l'année, s'engagent à respecter la charte du vendeur, et à participer à l'accueil convivial et au nettoyage de sa place (acquittée pour un prix de 3 euros les 2 mètres) et du marché en fin de journée, avant l'arrivée des services de propreté de la Ville de Montreuil.
Venus des arrondissements parisiens ou ils n'ont pas leur place et sont chassés s'ils essaient de vendre, venus également de communes de toute l'Île de France, plus de 1000 biffins ont adhéré à l'association AMELIOR depuis ses débuts en août 2012.

 

Biffins 2 bis

Marché solidaire, il présente toute les qualités d'un marché moderne (couvert, pourvu d'éclairages et de prises électriques pour tester les objets électriques et électroniques) et d'un espace associatif (stand de l'asso destiné à accueillir les biffins, amis et proches autour d'un café ou d'un thé, espace où ils peuvent laisser quelques affaires personnelles ou emplettes encombrantes, trouver une chaise où se reposer...), point de rencontre et d'échanges, au sein duquel l'action sociale, l'accompagnement, devrait être développé.
Marché d'occasion, le neuf y est interdit : il propose 100% de produits de recup', à un prix à portée de toutes les bourses. C'est en tonnes que se calculent les déchets changés en marchandises par les biffins, qui les soustraient à la gestion des communes sans autre rétribution que le fruit de leurs ventes en circuit court, directement du récupérateur à l'acheteur. Or ceux-ci ne reçoivent, au contraire, que du dénigrement et de la précarisation : Paris, capitale européenne de la répression des récupérateurs du fait d'une gouvernance qui depuis 10 ans brille par son absence de volonté d'intégration des biffins aux marchés, continue à oeuvrer à l'encontre du droit des personnes, du dialogue social et démocratique, et même du bien commun, puisque les tonnes confisquées aux biffins et confiées à des bennes privés sont finalement incinérées.


Le marché des biffins à Montreuil cherche à montrer une voie possible pour que chaque commune ou arrondissement puisse, à son tour, proposer des dispositifs sociaux et économiques égalitaires et intégrateurs pour les marchands de recup'. C'est avec cette ambition - créer, avec ces marchés, de nouveaux circuits et de nouveaux métiers utiles à l'économie populaire - que les représentants d'AMELIOR seront présents, en compagnie de l'association Sauve qui peut (biffins de la Porte Montmartre) et à l’invitation d’Anne Hidalgo et Antoinette Guhl, au lancement des États Généraux du Grand Paris de l’Economie circulaire, le mercredi 11 mars prochain à l’Hôtel de Ville de Paris.

Nous vous remercions pour votre lecture, pour votre soutien, et espérons vous voir nombreux ce samedi 7 mars sous la Halle.

illustration de Felipe Vincenot http://felipe.vincenot.free.fr/