A l'occasion du marché mensuel des biffinEs le mercredi 11 mai 2016 de 7h à 19h sous la halle du marché croix de chavaux à Montreuil (93100), l'association AMELIOR accueillera environ 200 biffinEs adhérentEs et une dizaine de milliers d'acheteurs pour une véritable fête économique de la récup' solidaire, conviviale et inclusive ! 

Belle alliance populaire répondant aux besoins fondamentaux de très nombreuses personnes qui ont du mal à joindre les deux bouts, ce marché local est reproductible dans chaque arrondissement et commune pour peu que le dialogue social entre biffins et pouvoirs publics soit respecté pour son apport au développement économique et social de notre société.

Cette organisation des marchés que nous réclamons, répartie localement dans Paris et dans les communes limitrophes, est possible puiqu'elle se déroule sans problème à Montreuil depuis plus de 3 ans.
Elle est la seule capable concrètement de réduire durablement le phénomène de "ventes à la sauvette de biens de récupération sur l'espace public" que la Mairie de Paris dénonce mais développe par ses politiques répressives à Paris et jusqu'au dela du périphérique. 
A l'inverse, nous refusons de considerer les biffinEs comme des délinquantEs, des "vendeurs à la sauvette" et d'abandonner leurs acheteurs à l'insuffisance des propositions de mode de consommation équitable, responsable et soutenable. 

Nous enjoignons les éluEs du conseil de Paris et des arrondissements concernés à faire preuve de la même dignité dans les politiques menées que celle des biffinEs sans place qui luttent contre l'exclusion par le commerce premier de l'économie circulaire issu des déchets, la revente de produits d'occasion sur l'espace public. 
L'exclusion et la repression ne sont pas des solutions face à un problème social. 

Protagonistes de la lutte contre la pauvreté et experts dans le tri sélectif, la réduction et la valorisation des "déchets" en amont des collectes municipales, les biffinEs savent comment créer de la richesse et la partager avec touTes. 

Les travailleurs biffinEs qui sont membres adhérentEs de l'association AMELIOR effectuent lors de notre marché mensuel le tri des matériaux recyclables occasionnés par leur présence. Ces matériaux triés sont ensuite ramenés vers les bonnes filières de recyclage.
L'assocation AMELIOR garantit la propreté des lieux en fin de marché, grâce à la participation de chacunE. La redistribution aux personnes présentes des invendus permet de redonner une énième vie aux produits sinon promis au rebut.

Ce modèle de marché populaire, écologique, social et solidaire, participatif et entièrement autogéré, non subventionné, s'il est reproduit permettrait de créer des emplois non délocalisables et respectueux des droits des travailleurs, mais aussi des quartiers qui aspirent à plus de solidarité et de cohésion sociale.

Nous proposons pour les récupérateurs vendeurs de rues de nouveaux droits sociaux et des places sur des marchés, ainsi que leur inclusion professionelle dans une nouvelle gestion sociale des materiaux recyclables. Cette continuité pour l'élaboration d'un travail décent est possible par la reconnaissance et l'identification des compétences et qualités professionelles visibles sur nos marchés, ainsi que par l'accompagnement social que certains parcours de vie nécessitent.

Nous souhaitons donc plus de marchés organisés réguliers, et à partir de ceux ci, aller plus en avant dans le cadre d'une véritable révolution déchéticienne qui acterait l'interdiction de l'incinération des matériaux recyclables afin de faire face à la raréfaction des ressources et matières premières extraites. Les mines du 21eme siècle se trouvent dans nos poubelles mais aujourd'hui en Ile de France, ce sont 93% de nos déchets collectés par les communes qui sont incinérés... Il est donc faux de prétendre lutter contre le gaspillage sans changer radicalement nos gestions des dits "déchets"...

Il n'y a pas de fatalité! Les travailleurs récupérateurs vendeurs biffinEs montrent la voie du plein emploi, du zéro déchet et du zéro pauvreté. Plutot que de les nier et de les chasser, nous devrions les mettre au centre des enjeux de notre époque ! 

La biffe est un métier noble qui donne sa chance aux personnes et redonne une vie aux objets abandonnés. Il nous faut donc réinventer Paris en en respectant son histoire, sa culture et l'ensemble de ses habitantEs! 
C'est en augmentant le nombre des marchés aux puces officiels ( il n'y en a plus que 3...) et en faisant évoluer de manière moderne les règles de ses 42 marchés découverts pour qu'il y soit permis de vendre de l'occasion et ainsi reconnaitre le rôle, la place, l'utilité de l'accès aux marchés dans l'insertion par l'activité économique des personnes démunies, actives et indépendantes, qui méritent tout notre soutien, et notre confiance ! 

Venez nombreux mercredi 11 mai 2016 de 7h à 19h à croix de chavaux à Montreuil! Tous les soutiens sont les bienvenuEs!

Ne manquez pas LES BIFFINS, ACTEURS DU REEMPLOI
19 Mai 2016 – 17H30 à 19H au Pavillon Circulaire - Place de l'Hôtel de Ville - Paris

L'association AMELIOR (Association des Marchés Économiques Locaux Individuels et Organisés de la Récupération), en partenariat avec le collectif Rues Marchandes et le REFER (Réseau Francilien des Acteurs du Réemploi) vous invitent à un débat sur l'activité des biffins et leur impact écologique.

Programme :

Projection du film : « Raconte-moi Ta Rue Marchande », WOS/agence des Hypothèses/Claire Dehove et Julie Boillot-Savarin.

Approche sociologique de la biffe : Hugues Bazin, sociologue, chercheur au LISRA, co-fondateur de Rues Marchandes.

Présentation de l'association AMELIOR : Samuel Le Coeur, Président co-fondateur de l'association AMELIOR

La biffe un revenu nécessaire : Samira, administratrice de l'association AMELIOR

Les manières et lieux de vente : Chantale, administratrice de l'association AMELIOR

Impact écologique de la biffe : Roger Beaufort, administrateur de l'association AMELIOR, expert prévention et gestion des déchets.

Ne manquez pas non plus : 
Les associations Emmaüs Coup de Main, AMELIOR, La Gerbe le REFER, Extramuros
Vous invitent à participer à une discussion ouverte sur le lien entre inclusion sociale et réemploi des objets.
Jeudi 26 mai 2016 de 18h00 à 20h00
Au pavillon Circulaire
(sur l’esplanade de l’hôtel de Ville)
plus d’informations : resapavilloncirculaire@gmail.com

http://www.francetvinfo.fr/economie/crise/crise-de-la-dette/quand-l-interieur-des-poubelles-devient-une-mine-d-or_1356907.html

http://reporterre.net/Une-militante-anti-dechet-est-couronnee-par-le-Goldman-Prize-2016?debut_autres_articles=12

http://www.inegalites.fr/spip.php?article270