Bonjour à touTEs, 

nos prochains marchés des récupérateurs vendeurs biffinEs auront lieu le mercredi 7 septembre à croix de chavaux à Montreuil et le dimanche 11 septembre aux "Grands Voisins" 82 avenue denfert rochereau à Paris 14eme.( https://www.facebook.com/events/747285968744918/ ) 

A cette occasion, nous cherchons des personnes motivées pour mesurer l'impact positif du travail des biffinEs avec le groupe de travail Make Sens et le collectif Rues Marchandes! 

http://recherche-action.fr/ruesmarchandes/2016/09/01/comment-mesurer-limpact-des-biffins-dile-de-france/

Venez nombreux !

Le dimanche 18 septembre, comme l'année dernière, l'association AMELIOR sera gestionnaire des "déchets" du vide grenier de l'association Montreuilloise Comme Vous Emoi durant lequel les biffinEs montreuilloisEs trouveront place en tant que vendeurs mais aussi en tant que promoteurs de la réduction des déchets et acteurs de la sensibilisation au tri des 200 exposantEs participantEs. Cette implication des biffinEs en tant que gestionnaire des déchets permet un taux de réemploi et de recyclage atteignant 80% des materiaux collectés, comme lors de la brocante municipale de la ville de Romainville en juin dernier par exemple.

Le lendemain lundi 19 septembre à Novi Sad en Serbie, une délégation de biffinEs administrateurs de l'association AMELIOR sera présente, à l'invitation de l'ISWA, à Novi Sad ( http://www.iswa2016.org ) en Serbie les 19, 20 et 21 septembre 2016. Nous informerons  nos camarades recycleurs informesl européenne et les industriels du recyclage sur les dangers des politiques répressives menées à l'encontre  des récupérateurs-vendeurs à Paris et ailleurs en Europe , et défendre nos projets d'inclusion sociale dans la gestion des "déchets". C'est par l'organisation des travailleurs de la recup'-revente en ville que l'objectif ZERO DECHET peut etre atteint, mais pas sans nous, et encore moins contre nous!  Cette deuxieme rencontre avec les recycleurs et biffinEs européens nous permettra de mieux connaitre les différentes organisations de récupérateurs et leurs avancées ...

Comme vous le savez depuis bientot 10 ans, les éluEs du conseil de Paris et ceux des arrondissements concernés par la résidence et l'activité professionelle des biffins sur leur territoire font preuve d'une absence de volonté d'inclusion des biffins à la ville et à l'économie qui appauvrit les comptes publics tout en aggravant la pauvreté et l'isolement des biffins et de leurs acheteurs. Nous rappelons encore une fois que ce n'est pas en réprimant et en excluant toujours plus que l'on règle un probleme sociétal. Les votes décidés en faveur des biffins ne doivent plus rester lettre morte, et les préconisations d'actions sociales doivent etre mise en oeuvre d'urgence! 

Juillet 2007. La mairie du 18eme et la mairie de Paris ordonne confiscations et destructions des biens des biffins sans place à Porte Montrmartre par le biais des forces de l'ordre et des camions bennes des sociétés privés. (coût de la benne privée, 180 000 euros par an). Cette "politique" est depuis mise en place et renouvellée dans chaque arrondissement concernée ( 10eme 19eme 11eme 20eme). Depuis de Zone de Sécurité Prioritaire en ZSP, les biffins déja précaires font l'objet d'un harcelement policier inhumain quotidien qui les fragilisent encore plus sans réussir pour autant à les chasser durablement des quartiers populaires dans lesquels leurs activités repondent aux besoins fondamentaux des citoyenNEs. 

Aout 2008. Rendu de l'étude de l'ADIE commandité par la mairie du 18eme: préconisations d'actions sociales non suivies jusqu'en octobre 2009 qui voit la création du "carré des biffins"

Décembre 2010. les biffinEs et leurs soutiens obtiennent 1 million d'euros votés pour les biffinEs au conseil regional d'ile de france par Laure Lechattelier, adjointe de Jean Paul Huchon, en charge de la lutte contre l'exclusion. Aucune avancée.

Avril 2012. Rendu de l'étude régionale sur les biffinEs. Préconisations d'actions sociales non suivies. 

Novembre 2012. Olga Trostiansky, adjointe de  Bertrand Delanoé, en charge de la lutte contre de l'exclusion, préconise le dialogue sociale avec les associations de biffins Sauve Qui Peut et AMELIOR. Aucune recontre n'aura lieu, malgré nos sollicitations. Actuellement, Mme Dominique Versini, l'élue en charge de la lutte contre l'exclusion, adjointe d'Anne Hidalgo, n'a jamais répondu à nos demandes de dialogue social. 

Novembre 2012. Les éluEs d'EELV paris demande a connaitre le cout de la répression des biffins. Aucune réponse n'est apportée. Cependant, nous estimons le cout des politiques repressives à l'encontre des biffinEs a environ un million d'euros d'argent public par an depuis bientot 10 ans 

Mars 2013. La Ville de Montreuil accueille l'organisation d'un 1er marché des biffins mensuel. Nous en sommes à la 42eme édition en septembre 2016. 250 biffinEs y participent chaque mois accueillant une dizaine de milliers de passantEs et acheteurs. Le marché est enierement autogérée et auto financée par les biffinEs. Il permet la vente de 12 tonnes de biens de recup' collectés en amont des collectes municipales  et la fabrication, grace à la rétribution des acheteurs, d'environ 20 000 euros qui vont directement dans la poche des  récupérateurs. Nous tenons à remercier chaleureusement tous les biffinEs (plus de 1300 adhérentEs depuis aout 2012 (soit presque 1 biffin sur 2 exercant à Paris...),  les éluEs et l'ensemble des personnes des services municipaux de la Ville de Montreuil, tous les soutiens qui par leurs engagements à nos cotés ont pemis la réussite de notre entreprise sociale solidaire et écologique. 

Septembre 2014. Les éluEs du 20eme arrdt puis ceux du conseil de Paris votent pour la place de la biffe à Porte Montreuil. Aucune avancée. 

Mars 2015. Les éluEs du conseil de Paris prévoit une table ronde sur le thème des biffinEs. Aucune avancée.  

Aout 2015. Un enfant  de 5 ans, fils de biffinEs sans place, meurt écrasé par un camion à Menilmontant en fuyant le harcèlement policier dont sont victimes ses parents. Réaction d'Anne Hidalgo dénonçant le chauffeur du camion...

Septembre 2015, AMELIOR est invitée par le cabinet d'Antoinette Guhl, adjointe d'Anne Hidalgo en charge de l'economie circulaire,  a prendre part aux " assises de l'economie circulaire" et participe aux 3 réunions de travail. Aucune avancée.

 La  situation n'a donc cessée de se détériorer et les marchés des biffinEs " à la sauvette" se sont développés à Paris.

Il manque à Paris 600 places de ventes autorisés  sur de "nouveaux marchés aux puces" réparties sur 6 arrondissements pour efficacement lutter contre l'exclusion et l'absence d'égalité dans l'accès aux droits, l'illegalité des confiscations sans inventaire des biens de recup' des biffinEs en vue de leur destruction et l'illégalité de nos systemes de gestion des dechets recyclables ( incinerés et enfouis ) plus de 84%).  Ce manque d'humanité et d'intelligence de la part des pouvoirs publics, cette absense totale de responsabilité morale nous  a obligé depuis 4 ans que l'association AMELIOR existe a prendre  part à la défense de l'intérêt général et des biens communs, comme savent le faire les biffinEs.

Le collectif 3R et Zero Waste France lancent une pétition contre l'agrandissement de l'incinérateur à Ivry https://frama.link/StopIncinerateur

"Contre la reconstruction de l'incinérateur de déchets d'Ivry, la mobilisation citoyenne prend un nouveau tournant : les élus du SYCTOM s'apprêtent à voter la première tranche des travaux, qui s'élève à près de 500 millions d'euros. Le Plan B'OM, scénario alternatif citoyen qui permettrait de se passer de l'incinérateur, propose des actions pour un coût 10 fois moindre et en créant 2 fois plus d'emplois !" 

La signer, c'est aussi défendre nos métiers de récupérateurs et recycleurs contre les politiques d'exclusion qui nous visent et détruisent notre économie populaire en meme temps que nos materiaux recyclables, au détriment du bon sens, a savoir la protection des ressources naturelles et des droits humains !

A l'occasion du marché à croix de chavaux mercredi 7 septembre, chacunE est invitéE à apporter les biens dont il souhaite se débarrasser qui pourront etre revendus par les membres biffinEs des 13 familles montreuilloises adhérentEs d'AMELIOR,  à la rue depuis leur expulsion sans relogement du 250 boulevard la Boissière à Montreuil le 28 juillet. Nous rappelons que 40% des biffinEs souffrent du mal-logement ou d'absence de logement. 

UN TOIT C'EST UN DROIT !

https://www.change.org/p/urgence-à-montreuil-m-le-maire-relogez-les-13-familles-rroms-et-leurs-enfants/u/17652209

revue de presse: 

https://vimeo.com/160776705

http://www.francetvinfo.fr/economie/crise/crise-de-la-dette/quand-l-interieur-des-poubelles-devient-une-mine-d-or_1356907.html

https://www.zerowastefrance.org/fr/articles/230-biffins-acteurs-cle-de-la-lutte-contre-le-rechauffement-climatique-reunis-a-paris

https://www.youtube.com/watch?v=314J2GkrDZE 

Solidairement votre,

logo ameliorjpg