Bonjour, 

 

Demain mercredi 1er mars c'est la Journée mondiale des récupérateurs de «déchets», 

 

À l'appel de l'alliance mondiale des récupérateurs de dechets, des associations de BiffinEs Sauve Qui Peut et AMELIOR, 

nous vous donnons rendez vous  Place de l’hotel de ville de Paris de 8h à 18h pour obtenir des nouvelles places sur des nouveaux marchés aux puces parisiens et la reconnaissance de nos métiers de ferrailleurs, récupérateurs et vendeurs de recup' de rues.

 Droit au travail décent pour touTEs dans une société digne ! 

 Parce que dans notre société industrielle surconsommatrice responsable du réchauffement climatique, notre métier n'est pas respecté et est considéré par les pouvoirs publics comme un délit, on nous considere comme des " vendeurs à la sauvette" alors que notre métier, c'est biffinE!

 Parce que la Ville de Paris, capitale internationale de l'incinération de matériaux recyclables et objets réemployables et du nombre de lieux de ventes "à la sauvette" de biens de issus de la récupération,  ne respecte pas les normes européennes de réduction des déchets ni même sa propre histoire millénaire des chiffonniers et des marchés aux puces parisiens. 

 Parce que les éluEs du conseil de Paris, les maires d'arrondissements et leurs adjoints  n' appliquent pas les votes et décisions démocratiques en faveur de la création de zones marchandes autorisés pour les biffinEs

 parce que nos demandes d'accès à l'égalité des droits des biffins, ( une place une carte individuelle)  et à 'égalité territoriale ( un marché par arrondissement en priorité a Porte Montreuil Paris 20eme, et dans le 19eme, 10eme, le 11eme, le 12eme, le 13eme.. )

 Parce que la réponse policière depuis 10 ans n'a fait que développer les " ventes a la sauvette" et les institutionnaliser, au détriment de la qualité de vie des riverains et commerçants voisins, et qu'elle coute aux contribuables parisiens environ 1 million d'euros par an uniquement en bennes privés et salaires de fonctionnaires de police, et que la centaine de tonnes de biens de recup confisqués appauvrit les biffins de millions d'euros nécessaires pour vivre décemment et faire vivre notre économie circulaire populaire qui résiste.

 Parce que le refus du dialogue sociale par la Mairie de Paris, en particulier de Dominique Versini élue adjointe  d'Anne Hidalgo à la lutte contre l'exclusion, à qui nous demandons une rencontre depuis septembre 2014...,sans résultat, est irresponsable et criminel au vue de la situation de détresse et de danger avéré que vivent les biffins quotidiennement harcelé par la police..

 Parce que l'interdiction municipale qui est faite aux plus démuniEs d'avoir accès à l'activité économique de la récup' dans nos marchés aux puces est non seulement une atteinte au respect de la dignité humaine, mais constitue aussi une atteinte grave au droit au glanage, et aggrave l'accaparement des matériaux nécessaires a nos métiers. 

 Parce que vous compreniez que nos métiers et nos marchés sont notre besoin de protection sociale unique ou complémentaire, et pour que vous les décisionnaires haut placés à la mairie de Paris le compreniez bien, nous pouvons vous l'écrire en français, en chinois, en arabe, en rom, en portugais, en indien, en italien, en turque, en wolof, ...dans toutes les langues du monde car il y a 20 millions de travailleurs informels du recyclage et du réemploi dont l'Organisation Internationale du Travail a réclamé l'inclusion dans une gestion sociale des "déchets"  lors de la Cop 21, nous vous l'écrivons cette année dans la langue des Cartoneros et Recicladores, l'espagnol !

 Hoy, primero de marzo, es el Día Mundial del Reciclador.

Hoy, recordamos a los trabajadores del reciclado que fueron asesinados dentro de la Universidad Libre de Barranquilla, Colombia en el año 1992.

Mataron a hombres y mujeres para traficar sus cuerpos, como si sus  vidas... nuestras vidas, no valieran nada.

 Porque trabajamos en condiciones insalubres.

Porque no se reconoce el valor ambiental de nuestro trabajo.

Porque no se reconoce nuestra labor como un trabajo con derechos.

Porque como trabajadores tenemos derechos y no se cumplen.

Porque queremos jubilarnos y envejecer en paz.

Porque queremos tener cobertura médica.

Porque necesitamos uniforme y materiales para trabajar de forma segura

Porque queremos una vida mejor.

 Porque queremos una vida mejor para nuestros hijos y para tus hijos.

 Por todo esto, los biffinEs decimos: RECICLADO y REEMPLEO EN NUESTRAS MANOS

 

 Aujourd'hui mercredi 1er mars

 c'est la journée internationale des recycleurs et récupérateurs, 

 Aujourdhui nous n'oublions pas les travailleurs recycleurs qui furent assassinés à l'intérieur de l'université libre de Barranquilla en Colombie en 1992 . CEs hommes et femmes furent tuées pour alimenter le trafic d'organes, comme si leurs vies.... nos vies ne valaient rien.

parce que nous travaillons dans des conditions indécentes, 

parce que n'est  pas reconnu la valeur  environnemental de notre travail 

parce que n'est pas reconnu notre travail comme un travail avec des droits, 

parce qu'en tant que travailleurs nous avons des droits et qu'ils ne sont pas respectés, 

parce que nous voulons avoir une retraite et vieillir en paix, 

parce que nous voulons avoir une assurance de santé,

parce que nous avons besoin d'uniformes et de matériels de travail pour travailler en sécurité,

parce que nous voulons une vie meilleure, 

parce que nous voulons une vie meilleure pour nos enfants et les votres

 Pour tout cela, les recycleurs et récupérateurs, ferrailleurs et biffinEs, disons: Le recyclage et le réemploi sont entre nos mains!

 Ces travailleurs agissent en respect des lois environnementales et objectif de réduction des déchets de leurs communes, régions, pays, continents avec toute la considération et rémunération du au service rendu à la société ou alors tout simplement pour vivre et nourrir honnêtement sa famille, sans aucune rémunération autre que le fruit des ventes tirés de ce dur labeur.

Comme ce fut le cas depuis bien avant la reconnaissance du métier de chiffonnier en France (vers 1280), ils participent au cycle économique et sociale du recyclage des matériaux en les apportant aux industries transformatrices de matériaux à fournir la matière première secondaire nécessaire aux entreprises productrices. 

 Ce cycle sans fin qu’est le réemploi et le recyclage n’est absolument pas mis en oeuvre a Paris et en région ile de france. 85% des matériaux collectés sont soient incinérés ( 81%) ou enfouis (4%) . Au vu du gisement quotidien de dechets produits par nos sociétés surconsommatrices de matériaux issus de l’extraction et de l’import export internationale, nos comportements de consommateurs sont responsables du réchauffement climatique, en plus de ce qu’il induit des aggravations ’inégalités tant mondiales qu’à l’intérieur de nos démocraties sociales.

 L’abus d’autorité des pouvoirs publics frappent souvent les récupérateurs. Ici nous avons les travailleurs issus des métiers du recyclage des métaux,  les ferrailleurs et tous les autres recycleurs des matériaux recyclables (la ou les cours des matériaux à la tonne permette de vivre décemment) qui travaillent à la collecte, au tri des matériaux ferreux et non ferreux, électriques et électroniques pour séparer le cuivre, le laiton, l’inox, le plomb, la ferraille, ces travailleurs acteurs des métier du recyclage des métaux qui devrait être reconnu!   Ici nous avons les biffinEs qui trient et récupèrent dans nos poubelles et dans nos rues qui revendent dans les quartiers ou leurs acheteurs sont,  et bien que toujours chassés, nous sommes toujours debout ! 

 Résistants depuis 10 ans aux politiques de répressions policiers mise en place à leur encontre, qui en plus de refuser le droit au travail aux biffins, nient leur droit à la ville et au dialogue sociale, les biffinEs qui comptent parmi les plus démunis, vivant sous les seuils de pauvreté du fait de ce refus de les soutenir dans leur lutte contre la pauvreté par l’autonomie et les qualités de leurs métiers (  retraitéEs, handicapéEs, sdf, chômeurs, précaires, mal logés, travailleurs pauvres, émigrés) .

 LA REPRESSION DOIT CESSER! DES NOUVEAUX DROITS SOCIAUX POUR LES BIFFIN.E.S! 

 RDV MERCREDI 1ER MARS SUR LA PLACE DE L'HOTEL DE VILLE DE PARIS! 

VENEZ NOMBREUX!

 

IMG_2484