IMG_6621

article_image_(11)

Biff(e)

imgres

12342402_1024642510927156_4699123737742004238_n

 Rassemblement des biffinEs sans place et de leur soutien

 

à l’occasion de la journée mondiale des recycleurs

 

jeudi 1er Mars 2018 de 14h à 18h à Ménilmontant, Paris.

 

Lettre ouverte à Madame Hidalgo, aux éluEs du conseil de paris et des arrondissements

Nous sommes celles et ceux, biffines et biffins, qui travaillons dans les rues pour récupérer dans les poubelles des « déchets » réutilisables que nous sauvons de la destruction , puis revendons sur les marchés.

 

 

 

Nous sommes considérés à tort par certainEs de vos éluEs comme des délinquantEs et sommes quotidiennement criminaliséEs depuis plus de 10 ans.

 

 

 

Alors que l'argent manque, vos politiques répressives sauvages aggravent nos précarités et celles de nos acheteurs de plus en plus nombreux.

 

 

 

Depuis le début de vos mandats en 2014, nous n'avons pas obtenu une seule place, ni un seul marché, et ce depuis 2010... Les politiques répressives n’ont eu aucun effet positif sur la vie des quartiers dans lesquels nos marchés prennent place : Porte Montreuil, Porte Didot, Porte Montmartre, Barbès-La chapelle, Place d'Aligre et Belleville-Ménilmontant

 

 

 

Dans les faits, plus l’oppression est forte et dangereuse, plus nos marchés se développent "à la sauvette". C’est un problème politique qui appelle des solutions solidaires et non pas discriminatoires.

 

 

 

Des centaines de tonnes de biens de réemploi sont détruites dans des bennes des sociétés privés pour un coût global annuel estimé- à la charge des contribuables parisiens- entre 1 et 2 millions d'euros annuels, soit près d’un quart du budget annuel de la délégation en charge de l’économie circulaire !

 


Ce gaspillage d'argent public est d'autant plus incohérent que la gestion des déchets à Paris dégagerait depuis plusieurs années un excédent budgétaireconséquent .

 

Pourquoi ne pas investir ces trop perçu dans des économies populaires solidaires ?

 

 

 

Vous avez voté et fait voté au conseil de Paris depuis plusieurs années des décisions favorables aux biffinEs, à leurs marchés et à leurs économies sociales populaires, mais aucune volonté politique d'inclusion des travailleurs biffinEs, ni application de ces décisions, n'ont vu je jour.

 


Cet immobilisme ne fait pas honneur à votre politique sociale et écologique.

 

 

 

Notre exclusion est de plus contraire à toutes les valeurs et lois que vous prétendez défendre…

 

Nous, biffinEs et biffins , acheteurs et citoyens solidaires, meritont mieux que cette politique!

 

 

 

Nous exigeons l'arrêt des bennes, des confiscations, des persécutions que vos politiques nous font vivre inutilement.

 

Nous vous demandons d’agir par respect et application du cadre de la directive cadre européenne 2008/98/CE du 19 novembre 2008, des lois relatives à la transition énergétique du 18 aout 2015, de l’ordonnance de la réglementation française n°2010-1579 du 17 décembre 2010 relative aux déchets, des préconisations d’action sociale de l’étude regionale sur les biffinEs du conseil régional d’ile de france de 2012, du plan local de réduction des déchets de la Ville de Paris de 2017, de la défense des droits humains et de la justice climatique...

 

 ChèrEs éluEs, aidez nous , biffins en nous donnant l'espace vital dont nous avons besoin pour vivre:

 

 

 

DES PLACES ET DES MARCHÉS POUR TOUTES ET TOUS!

 

- Pour le droit des biffinEs à la récupération-revente sur l'espace public et à l'accès à des marchés aux puces afin de garantir de meilleures conditions de travail et de vie à touTEs.

 

 

 

- Pour la création de marchés aux puces pour les biffinEs à Paris et en Île de France, c'est à dire l'accès à de nouveaux espaces de commercialisation de biens de réemplois.

 

 

 

- Pour la juste rétribution de l'apport du travail des biffinEs à la réduction des "déchets", la valorisation des ressources, la réutilisation, la réparation et le recyclage.

 


-
Pour L'application de la recommandation 204 de l'Organisation Internationale du Travail datant de Juin 2015 concernant la transition de l'économie informelle vers l'économie formelle

 

 

 

En collectant en amont de la gestion des déchets, nous réduisons de plusieurs tonnes chaque semaine les déchets des parisienNEs, dont les coûts de traitement à la tonne sont à la charge des contribuables.

 

Notre travail correspond donc à la défense de l’intérêtgénéral !

Seul l'accès à l'espace public permet la revente massive des centaines de tonnes
d’objets, que notre société gaspille, et que les biffins captent en partie.

 


C'est pourquoi les marchés aux puces doivent
être reconnus et développés par des mises en œuvre concrètes au niveau des politiques de la ville :

 

Nous avons besoin de plus de marchés et le droit de vendre en toute légalité !

 

 

 

Depuis mars 2013, la ville de Montreuil a fait preuve d'une véritable exemplarité dans sa volonté politique d'inclusion à l’économie et la ville des travailleurs biffinEs en nous octroyant la halle du marché croix de Chavaux une fois par mois.

 

Aux Grands Voisins, notre association, aidée sur le terrain par nos partenaires Aurore et Yes We Camp , a organisé de grands marchés conviviaux une fois par mois durant près de 2 ans.

Nous sommes des gestionnaires de « déchets », des revendeurs de produits d'occasion, et avons acquis l'exp
érience de l'organisation de marchés par et pour les biffinEs.

 

Nous devons encore avancer, créer et organiser.

 

 

 

Pour arriver à nos objectifs "zéro déchet, zéro chômeur", nous avons besoin de touTEs.

Pour une société sans exclu, aucun travailleur sans droit!
Vivent les biffinEs-récupérateurs, recycleurs et ferrailleurs!
Le réemploi et le recyclage sans les biffinEs, c'est du gaspillage! 
DROIT À LA BIFFE!

 

 

 

Rendez-vous mercredi 14 mars

 

pour le marché des biffinEs sous la Halle du marché Croix de Chavaux à Montreuil

 

 

 

Contact:06 27 89 32 22 Mail:assoamelior@gmail.com FB: Association Amelior