20080112_Samuel_LE_COEUR_verso

 
Marché des biffins le samedi 16 mars 2013 à Montreuil

Communiqué de Presse
Collectif de soutien aux Biffins- Association Amelior :

Marché des biffins le samedi 16 mars 2013 à Montreuil

A l'occasion de la tenue du marché des biffin.e.s le samedi 16 mars de 9h a 18h, sous la halle du marché croix de chavaux, l'association A.M.E.L.I.O.R., organisatrice de l'événement, se réjouit de l'avancée que celui-ci représente pour les biffin.e.s sans place.

En effet, l'association Montreuilloise , qui fédère aujourd'hui 200 biffin.e.s et acheteur-se.s de Paris et d'Île de France, a pour but l'organisation régulière de marchés des biffin.e.s. Il s'agit de donner à ces personnes (dont la plupart vivent sous le seuil de pauvreté) les moyens d'exercer librement et dignement leur activité, qui repose sur la collecte, la réparation et la remise en vente d'objets jetés, donnés ou issus de leurs biens personnels, auxquels ils offrent une seconde vie. Proposés à très bas prix, ces objets intéressent des client.e.s qui n'ont pas les moyens d'acheter du neuf, ou qui font le choix d’un mode de consommation plus respectueux de l'environnement, plus solidaire et plus serein vis-à-vis du rythme de consommation effréné d'aujourd'hui. L'association a pour but de soutenir et de sécuriser les biffin.e.s adhérent.e.s, d’améliorer leurs revenus et conditions de vie et de travail, de réguler le commerce et d'encourager le lien social. Par ses actions, elle participe à la sensibilisation aux enjeux environnementaux et socio-économiques des citoyen.ne.s, et à l'interpellation des collectivités territoriales.

Les biffin.e.s sont les acteurs historiques du recyclage à Paris. Aujourd'hui on les trouve principalement aux portes de Bagnolet et de Montreuil (20e), aux portes Montmartre (18e) et Didot (14e), à Belleville (11e) ou à Barbès (10e arrdt//18e). Souvent associés à tort aux vendeurs à la sauvette, ils sont aujourd'hui fortement réprimés, victimes de discrimination et de déni de droits, ce qui accroît leur précarité et les met en danger. http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-saint-denis-93/un-adolescent-entre-la-vie-et-la-mort-12-02-2013-2560099.php . Sans chercher à améliorer ni même à comprendre la situation, la réponse de l’Etat consiste, depuis une dizaine d'années, en une présence policière toujours plus accrue. http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-75005/combien-coute-la-repression-des-biffins-05-03-2013-2617545.php .Cette "réponse" a pourtant prouvé son inefficacité : cette politique n'a pour résultat, au mieux, que de déplacer temporairement ces marchés inorganisés, en renforçant les tensions qui les entourent, et sans même répondre à la demande légitime de tranquillité des riverains (

L'étude régionale sur les biffins ( http://mipes.org/IMG/pdf/Synthese_biffins_lot_2_4_juin_2012-2.pdf ) , commandée par la délégation d'action sociale de la région Île de France, a été communiquée en décembre 2012 à l'ensemble des élu(e)s concerné(e)s. Cette étude préconise l'octroi de places et cartes pour tou-te.s les biffin.e.s

C'est pourquoi le conseil régional et la ville de Paris proposeront une réunion, dont la date reste à définir, avec collectivités concernées et associations impliquées, afin de travailler concrètement à l'ouverture de ces nouveaux espaces de vente - des lieux d'échange et de rencontre, sur l'espace public, permettant de lutter contre la misère et l'exclusion, et apte à créer du lien social et de l'emploi durable. L'association amelior soutient cette initiative de réflexion globale sur la question de la biffe à Paris et en première couronne, et prendra place à ces réunions afin de faire connaître les besoins et les propositions des biffins qui cherchent s'intégrer à la ville dans une démarche citoyenne de concertation véritable.
Dans le 18e arrt depuis 2009 ( http://aurore.asso.fr/aurore-analyse-l-action-du-carre-des-biffins.html ), mais aussi dans le 14eme ou à Toulouse, des marchés de ce type ont été officialisés par la Mairie, au travers de la création d'espaces où, toute l'année, les biffin.e.s disposent d'un octroi de places pour occuper un espace encadré où proposer leur marchandise. Depuis plus de deux ans, les biffins de l'association Amelior ont participé à de nombreux vide-greniers, brocantes et autres espaces régulés de vente d'objets.
L'association A.M.E.L.I.O.R. forte de ces expérimentations innovantes, de la compétence et expériences de ses membres, souhaite voir se multiplier ces initiatives, en lien avec la Ville de Paris, les mairies d'arrondissement et de communes, afin de dynamiser l'espace public en permettant l'existence de ces marchés solidaires de la récup' dans nos quartiers.
A ce titre, l'initative du samedi 16 mars 2013 à Montreuil s'inscrit dans cette démarche, qu'il est urgent de soutenir.

nous faisons appel à votre générosité pour les dons! Pour plus d'informations, contactez nous!

en esperant vous voir nombreux samedi,